mercredi 17 décembre 2014

Carnets de voyage à Efteling. Benoit, dimanche 7 décembre 2014

Après avoir fourni un premier récit de sa visite en mai 2013. Benoit raconte à nouveau une journée à Efteling, le premier dimanche de ce mois, mais cette fois un un peu plus long et en plusieurs parties.  Suivez le guide !

Notre petit groupe s'est décidé à visiter le pays des gnomes, chevaliers moyenâgeux et ouvriers miniers à la suite d'une promo de l'opérateur téléphonique Belgacom et on profite d'une journée à l'Hiver Efteling (Winter Efteling) pour 15 €. Rendez-vous chez les bataves de 11h à 19h le 1er dimanche de décembre mais c'est une journée marquée rouge sur le calendrier et même une journée où les abonnements ne sont pas valables (la seule journée de décembre en fait). Allez, on garde le sourire. Ce n’est pas comme si Disneyland refusait du monde ces mêmes jours de WE avec des panneaux "parc saturé" et des masses de foules en standby ne sachant plus ou aller... Si ??? Et la météo, elle dit quoi ? Elle dit journée TRES pluvieuse. OOUUII, on se dit que ça pourrait être une longue journée... ou pas. Bon, on connait le parc, c'est une journée bonus, sans la promo, on n'aurait pas fait le déplacement, on va la jouer cool. Cool aussi en sensations, y'a des réfractaires dans le petit groupe. Encore une fois, on connait le parc, ce n’est pas comme s'il fallait courir partout pour tout faire.

Sans pluie, nous voilà devant l'entrée du parc avec beaucoup, beaucoup de monde. Un aboyeur costumé attire la foule depuis le balcon de l'entrée, c'est le signe qu'on aura bcp de personnages dans les allées. Et notre aboyeur aboie aussi en français ! Y'aura également un événement The Voice Pays-Bas ou Flandre, on s'en fout quand même mais voilà pour qui est intéressé. Coup d’œil rapide à Pardoes installé dans son nouveau kiosque au look like polle's keuken sur la place de l'entrée. Allez, on rentre et on file vers droomvlucht en coupant par les raccourcis du bois des contes. Oui, avec les raccourcis, on y arrive plus rapidement que par la Pardoes promenade. On commence donc par Marerijk, ou Royaume de la magie. Déco hivernale à tous les coins de chemins du bois et passage devant les nénuphars indiens dont l'auteur, la Reine Fabiola de Belgique, est récemment décédée. Comme on n'est pas arrivé à l'heure de l'ouverture, il y a déjà 20 à 30 min d'attente chez les elfes. Pour la 1ere fois, je joue avec l'Efteling App dans la file qui passera vite... et je constate qu’avec le bob, on est dans l'attraction avec l'attente la plus longue. Mais mon nouveau jouet m'apprendra que droomvlucht aura toujours au moins 20 min et même parfois 3/4 heure d'attente. Le ride, sans mauvaise surprise, est toujours bien. Et je confirme encore que la réhabilitation dernière est appréciable, rien de décoiffant mais la file est quand même bien mieux, le tunnel dans les étoiles aussi et le troll à-la-liane-de-Tarzan est un vrai (petit) plus. Ça reste un must-do du parc. Un grand brasero n'attend plus qu'à être allumé sur la place Ton van de Ven devant l'entrée du dark ride, il nous réchauffera quelques heures plus tard, comme d'autres d'ailleurs. Un détour vers la place Anton Pieck Plein et ses différents manèges, place toute décorée à la manière hivernale aussi avec tous ses recoins et tous ses détails, statues, Holle Bolle Gijs et autres contes disséminés aux alentours.

Prochaine étape, Reizenrijk (Royaume de l’aventure ou Royaume du voyage) avec un passage devant une attraction supplémentaire hivernale : IJspaleis c'est à dire "paradis de jeux d'hiver avec patinoire" dixit le plan. Il s'agit d'un grand chapiteau avec patinoire intérieure (et petit passage extérieur), point de restauration, souvenirs et WC. Donc la suite, ce sera Reizenrijk. Ben oui, on n’a pas fait grand-chose et j'ai déjà écrit une tartine, ça sera donc une visite en feuilletons. A suivre comme c'est qu'on dit.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire