vendredi 4 novembre 2016

Echafaudages démontés pour Symbolica, les Lummels sont de retour ... les news du 4 novembre 2016

Symbolica est entré dans une nouvelle phase avec le démontage de presque tous les échafaudages extérieurs et sur toutes les façades. Ne reste visible que du travail sur quelques détails. Désormais, c'est surtout à l'intérieur que ça va se passer, et forcément, ce sera moins visible ... Pour une fois, voici les photos prises par Eftelist au 31 octobre.










Une update photo aussi pour le parc de vacances Loonsche Land sur Miniatuur Efteling.








Toujours sur Miniatuur Efteling, voici ce qu'on peut voir de la "reconstruction" de la maisonnette du Petit Chaperon Rouge. Les échafaudages montent plutôt haut - même plus que pour le bâtiment d'origine non?- , mais le plus curieux sont les bâches montées au dessus du chemin d'accès: un tunnel en prévision ?








Passons aux infos, avec notamment Looopings, qui en a donné deux récemment: le nombre d'animatroniques à l'intérieur de Symbolica, qui sera de 10 -tous fournis par le californien Garner Holt bien entendu- et une "indiscrétion" de la page officielle du parc, qui a répondu à une question d'un visiteur, en évoquant une ouverture après mai 2017. En théorie ça ne veut dire, la communication officielle se bornant à évoquer l'été (zomer), mais il se pourrait qu'en cas d'avance du chantier, Symbolica serait accessible avant ....

Pour finir, une surprise via Ilona d'Eftelist, qui a découvert qu'Efteling a lancé une nouvelle série animée via la TV installée à l'hôtel et dans le Bosrijk: celle des Lummels ! On pensait ce projet de série sur un dérivé des Laafs mort et enterré, ainsi que l'attraction en découlant. Un porte-parole du parc a déclaré que cette série, en 13 épisodes de 11 minutes et créé par le studio d'animation de Rotterdam Ka-Ching Cartoons, est diffusée en "circuit fermé" sous-entendu, pas de diffusion sur d'autres chaines TV, et destiné à être du contenu exclusif aux visiteurs en séjour. Photos vues sur ce compte Twitter.





Et un extrait:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire